RÉINVENTER
Horizon 2025 - L’écologie en commun

 « Nous valons mieux que cela ! »

Contribution de Julien Bayou, Sophie Camard, Philippe Meirieu, Eric Piolle, Véronique Vinet
le 30 mars 2016

Même si la crise que notre mouvement vient de vivre tient essentiellement à des ambitions personnelles et à des comportements individuels particulièrement discutables sur le plan éthique, elle n’en a pas moins ébranlé nos militantes et militants et érodé notre image publique. Il importe donc au plus haut point que le congrès qui s’annonce donne des signes forts qui marquent que l’écologie politique est la véritable alternative possible à une crise multiple dans laquelle nous ne cessons de nous enfoncer. Or, l’écologie politique ne pourra avancer ses solutions, faire valoir ses propositions que si notre mouvement est crédible, s’il comporte, au-delà des différences légitimes de sensibilités, une vraie vision partagée dans une convivialité assumée et incarnée par une équipe soudée, s’il rompt, enfin, avec le jeu des groupes et clans qui règlent sans cesse des problèmes passés, en oubliant que l’essentiel est la voie et la voix que nous devons choisir pour le futur.

Nous ne sommes pas naïfs : il peut y avoir des problèmes de personnes… il y a également de légers déplacements du curseur de telle sensibilité à tel autre, mais nous croyons que ce qui nous réunit aujourd’hui est bien plus important que ce qui nous sépare. Par ailleurs, nous sommes convaincus qu’en dehors de quelques petits cénacles, l’essentiel des militants et sympathisants est indifférent – au mieux – ou agacé – plus vraisemblablement – par une agitation microcosmique à laquelle ils ne comprennent que peu de choses…

Fondamentalement, aujourd’hui, nous affirmons toutes et tous que :
Le modèle social-libéral mis en œuvre par le gouvernement « socialiste » actuel est incompatible avec notre vision du bien commun et de la solidarité, aussi bien entre la terre et les humains, qu’entre les humains entre eux.
L’autonomie des écologistes est plus que jamais nécessaire afin qu’ils puissent affirmer la spécificité de leur projet lors des élections nationales ; elle n’est pas toujours incompatible avec des alliances locales dès lors que ces dernières s’appuient sur un travail commun de terrain et un contrat d’engagement clair.
Une rupture institutionnelle est nécessaire pour mettre en route une vraie démarche collective démocratique où l’écologie puisse trouver sa vraie place ; cette démarche passe par l’instauration de la proportionnelle.
Un travail de fond est essentiel pour décliner l’écologie dans des domaines où elle est encore trop absente ainsi que pour penser le moyen et le long terme de manière plus précise, en nous dégageant des slogans simplificateurs.
Une refondation de notre mouvement doit être engagée, articulant une meilleure prise en compte des mouvements de terrain et la nécessité d’une vision globale qui fasse sens et devienne réellement mobilisatrice : sans la première, nous risquons de n’être qu’un « squelette politique », sans la seconde de perdre toute chance de fédérer les initiatives pour avoir le moindre poids sur l’avenir de notre pays.

Cette base est « fondatrice » : elle doit fonder notre avenir, plutôt que les réticences - fussent-elles justifiées – des uns et des autres.

C’est pourquoi, en cette période de préparation du congrès et de calculs savants pour organiser telle ou telle alliance, nous sommes inquiets. Nous demandons à tous ceux et à toutes celles qui, dans ce qu’ils croient être l’intérêt du parti, cherchent à déposer différentes motions pour « se positionner » ou « se compter », avant de « s’organiser » ou de « s’arranger », de s’interroger sérieusement sur la possibilité de se rassembler dès le premier tour. Nous croyons que cela doit se faire avec David Cormand qui, de l’avis général, a clairement tenu la barre depuis qu’il assume le secrétariat national et n’a fait aucun faux pas politique dans cette fonction. Il a, par ailleurs, démontré qu’on pouvait assurer la collégialité qui faisait défaut jusqu’alors dans l’élaboration et la prise de décision.

A tous ceux et toutes celles qui postulent à des responsabilités de poser maintenant tranquillement sur la table les différences et de voir si elles sont dépassables, de traiter sereinement de la question du « dispositif humain » en termes de compétences et de complémentarités, afin d’arriver le plus possible unis lors de notre prochain congrès.

Pour le dire encore plus clairement : il ne s’agit pas d’être unis pour être unis. Mais cet outil que nous avons en partage et qui voit son congrès arriver mérite mieux que des désaccords factices alors que nous aurons besoin de toutes les bonnes volontés pour le réinventer et le remettre en mouvement au service de l’écologie politique.

LE PRINTEMPS DE L’ÉCOLOGIE POLITIQUE


Nous voici rassembléEs toutes et tous pour redonner des couleurs au paysage politique et de l’espoir à nos concitoyenNes. Nous voulons porter les réponses de l’écologie au cœur des débats qui s’ouvrent, redonner et susciter la confiance en un projet d’avenir et un horizon meilleur, en France et en Europe. Notre équipe s’engage sur des actions complémen- taires, pour mettre en œuvre d’une part la réinvention de notre mou- vement et ouvrir un dialogue renouvelé avec la société de l’autre. Cette société multiple qui nous interpelle, invente déjà Demain et s’impatiente de le voir porter dans les institutions, mais aussi celle qui souffre, s’épuise et lutte pour le progrès social, enfin celle qui partage solidairement, prend soin des biens communs et crée de nouvelles formes de richesses. Nous, écologistes devons être à la hauteur de ses attentes, rassembler et construire l’offre politique attrayante et ambitieuse à vocation majo- ritaire qui porte ses valeurs. C’est à nous de l’inscrire durablement en toute indépendance, dans l’histoire politique. Il nous revient de réinven- ter les formes d’EELV pour l’adapter aux pratiques citoyennes, aux nou- veaux outils et à l’accélération des exigences climatiques, énergétiques et environnementales. Notre équipe partage cette volonté et se met au service de toutes et tous pour porter au quotidien et concrètement ces ambitions au long d’un mandat innovant.

Le Texte de la Motion


Les signataires de ce texte partagent une conviction forte : l’enjeu de ce congrès touche à notre existence même. Nous n’avons de choix qu’entre le déclin ou le sursaut, le repli sectaire ou l’ouverture à la société. Notre choix est fait : constituer une force motrice porteuse de transformation, réinventer notre action politique et mobiliser toute notre intelligence collective.

Notre image est altérée. La question de la participation gouvernementale a divisé le mouvement et nos hésitations ont été vécues comme des louvoiements, nos déchirements perçus comme des signefermeture. Nous avons passé plus de temps à afficher nos divergences qu’à porter nos valeurs et nos propositions, la question tactique a pris le pas sur le reste. Nous devons rompre avec cette manière de faire et mettre en avant notre ambition écologiste.


Affirmer une écologie indépendante, condition pour des rassemblements majoritaires
 
Le monde change plus vite que les idées et les mots qui en rendent compte mais l’intuition écologiste  n’a pas été démentie par les faits, nos alertes sur les périls environnementaux sont désormais validées, pour autant les solutions ne sont pas  mises en œuvre. Nos propositions qui exigent une transformation profonde de nos manières de vivre, produire, consommer ont des adversaires nombreux : les cyniques qui feignent d’ignorer la contrainte environnementale pour continuer à accroître leurs profits, les lobbies qui défendent des intérêts privés au détriment du bien commun, les technocrates qui imaginent que la technique répondra aux limites de la planète. Mais celles et ceux qui peuvent agir avec nous sont encore plus nombreu-s-es : les millions de citoyen-ne-s qui  veulent une alimentation saine et un air pur pour leurs enfants, les semeurs d’espoir qui refusent de voir sacrifier la nature pour des projets inutiles, les défricheurs du futur qui plaident une technologie maîtrisée et une économie décarbonée, cherchent tou-te-s à faire émerger un nouvel ordre écologique en commençant par changer leurs modes de vie. Nous devons participer à ces dynamiques, les accompagner, nous en inspirer, les amplifier et les traduire en politiques publiques.  

Nous, écologistes, sommes les vrais réalistes : pleinement environnementalistes nous parlons des limites physiques de notre modèle de développement, nous défions le mythe de la croissance, nous savons où la crise agricole puise ses racines. Nos propositions politiques sont solides mais nous devons nous garder de la posture prophétique : impossible de changer la société sans adhésion de la population au pacte social d'un nouveau vivre ensemble. A nous de rassembler pour susciter l’espoir. 
 
Participer à la recomposition du champ politique

Ce mandat présidentiel fut celui des occasions manquées et des renoncements. Les promesses n'ont pas été  tenues ni les défis relevés : ni fermeture de réacteur nucléaire ni prise en compte des exigences de la COP21, dérive sécuritaire, abandon du combat politique sur la scène européenne, ni proportionnelle ni réforme constitutionnelle, frilosité en matière de régulation financière, absence de traitement du drame des réfugiés. La crise démocratique empire, le clivage s’accroît entre la minorité d’en haut cumulant pouvoir et richesse et citoyen-ne-s voulant reprendre le contrôle de leur existence, la société de défiance en résultant nourrit la fièvre nationale populiste du FN.
Impossible pour les écologistes de se reconnaître dans cette politique : le cycle de l'accord EELV-PS est refermé.

L’écologie doit participer à la recomposition du champ politique français et européen qui tend à s'articuler autour de 3 pôles :

Le 1er, celui de l’accompagnement du système. Ce sont les forces aujourd’hui au pouvoir, qu’elles se disent de « Gauche » ou de « Droite ». Social-libéral -de plus en plus libéral, de moins en moins social- il défend la pérennité d’une économie de marché qui vise la croissance économique,  s’appuie sur l’illusion de gains de productivité illimités et se satisfait d’inégalités indécentes. 

Le 2e, le courant national-autoritaire de l’extrême droite, se nourrissant du déclassement social, du sentiment de dépossession et du rejet d’une classe politique disqualifiée. La crise économique, la crise du sens commun et l’impuissance des dirigeants politiques sont ses meilleurs alliés.

Le 3e, est en gestation. L’écologie doit être sa colonne vertébrale et rassembler les tenants d’un autre système. Les écologistes sont candidats au leadership de l’alternative : avec constance, cohérence et indépendance une minorité peut devenir majorité.

L’émergence de ce 3e pôle écologique ne peut se limiter à l'objectif électoral, aux alliances ou non-alliances. Elle suppose une participation aux dynamiques citoyennes, aux mobilisations de la société, un travail patient d'implantation et de rassemblement autour d’une écologie du renouveau, de la démocratie et des solidarités. Elle suppose aussi de construire un discours enthousiasmant, qui permette de faire vivre notre projet et d'interpeller les citoyen-ne-s en quête de sens.
 
Renforcer notre projet : l’écologie en commun
 
Renforçons la cohérence du projet politique de l'écologie, sa déclinaison en politiques et mesures, ouvrons son élaboration aux citoyen-ne-s.

Ce projet pourrait reposer sur 4 piliers :
- la transition écologique actant la finitude de la planète et les risques pour nos vies de notre mode de production 
- l’espérance sociale d’une société du bien-vivre (revenu de base, réduction du temps de travail, nouveaux emplois, démocratie en entreprise)  
- la refondation démocratique, autour de la redistribution des pouvoirs (du président au parlement avec la proportionnelle, de l’État vers les territoires, des multinationales et des banques aux citoyen-ne-s) pour redonner prise aux citoyen-ne-s sur le politique 
- le projet européen, sans statu quo ni repli, d'un modèle de société ouvert, protecteur et démocratique sortant des égoïsmes nationaux et des logiques ordo-libérales.
  
Réinventer EELV : donner envie de s’engager

Les dysfonctionnements d’EELV sont nombreux : clanisme, abus de pouvoir, règles parfois inapplicables, survalorisation des divisions, difficulté à construire du consensus, le scandale du choix de nos candidats aux législatives de 2012 fut le condensé de ce que nous ne devons plus faire. 

Reconstruisons la confiance par un fonctionnement collégial, avec des prises de décisions associant l'ensemble du  mouvement. Laissons-nous animer par la société en mouvement, en lien avec l’esprit fédéraliste qui est le nôtre. Pour dynamiser ce processus de rénovation, une Commission spéciale pour la Réinvention sera chargée de mener un travail d’auditions de chercheurs et d’innovateurs politiques en France et à l'étranger en association avec les adhérent-e-s. Ses préconisations seront débattues et présentées dans un rapport soumis à référendum avant la fin de l’année 2016.

Construire un mouvement-réseau 
 
Une nouvelle coopérative, vite ! 
La coopérative doit devenir la maison des expérimentateurs sociaux et culturels, des remue-méninges, des interpellations citoyennes. Favorisons la mise en réseaux et l’accès à des outils de construction programmatique et à une école de l'écologie adossée à une bibliothèque en ligne. Le mouvement doit devenir, par exemple grâce à des maisons de l'écologie, un lieu d’échange, d’accueil, de débats et de convivialité.

Une gouvernance pour un parti du XXIe siècle.
Un espace virtuel décloisonnera débats et prises de décision participatives. Il permettra d’identifier et relier les compétences des adhérents et coopérateurs, en rendant possible la co-élaboration des lois, des amendements et des projets ainsi que l’interpellation des représentants. Les outils à notre disposition permettront d’organiser des votes électroniques, adossés à des espaces de débat lisibles et inclusifs. Ils permettront au Conseil Fédéral, aux adhérents et sympathisants de s’exprimer en temps voulu sur les sujets clés.
Construire la confiance, c'est aussi innover sur l'origine et l'utilisation de nos finances en toute transparence. Le financement citoyen et participatif, sur la base de dons à l'appui de projets ou campagnes, sera expérimenté.

Pratiquer le « hacking » démocratique
Les adhérent-e-s valident les grandes orientations stratégiques du mouvement. Les sympathisants engagé-e-s  doivent participer à l’élaboration du projet et de la stratégie. Ils-elles acquièrent ainsi un « droit de suite » sur la prise de décision stratégique, d’interpellation des élus et du parti. Nos alliances doivent être débattues et validées : en cas de proposition de coalition, les adhérent-e-s et sympathisants engagé-e-s décideront l'ouverture des négociations, ses objectifs clés et leur issue. 
 
Pour une écologie libre et populaire

Nous affirmons la volonté d’initier un nouveau cycle politique pour l’écologie par une stratégie d’indépendance électorale.
 
Nous devons développer EELV par étape dans tous les territoires sans oublier les plus relégués, que ce soit dans nos quartiers populaires ou nos campagnes, construire un mouvement d’écologie populaire en ciblant nos objectifs, en les reliant à la diversité sociale et aux mouvements citoyens que nous pouvons relayer et sur lesquels nous pouvons nous appuyer (territoires en transition, mouvements de rejet des grands projets inutiles, de protection de la nature et des animaux, revendications égalitaires, lutte des femmes, etc.). Les questions de justice environnementale permettent de faire la jonction entre les défenseurs du cadre de vie et ceux des droits sociaux et civiques.  
 
Pour 2017, nous souhaitons qu’un projet écologiste soit proposé aux Français-e-s aux élections présidentielle et législatives. 

Pour la présidentielle, EELV accueille avec intérêt l’initiative de la « Primaire de la gauche et de l’écologie », remise en cause citoyenne de la légitimité du Président sortant à se représenter malgré un bilan accablant. C’est dans cet esprit qu’EELV s’est associé aux discussions quoique privilégiant une candidature de l’écologie, issue ou non des rangs du mouvement. 

Pour les élections législatives 2017, nous visons partout des candidatures écologistes en dehors de toute alliance ou accord avec des partis se réclamant de la majorité gouvernementale sortante dont la ligne politique, suivie par la majorité du parti socialiste, en rupture avec nos orientations, est opposée à la mise en œuvre d’un projet écolo-compatible.
 
Nous voulons transformer l’Europe en travaillant avec les autres mouvements politiques et citoyens européens. Nous souhaitons que des élections européennes de 2019 naisse une Constituante et d’ici là la tenue d’une conférence européenne sur les dettes. Pour faire vivre une alternative européenne, une convention sur le futur de l’Europe sera organisée au début de 2017.
 
L’échelon local doit être notre point d’appui, celui où nous connaissons déjà des succès. A l’échéance 2020 et a fortiori 2026, nous devons nous mettre en mesure d'emporter plusieurs moyennes et grandes villes ainsi que des collectivités en ciblant les territoires où le projet écologiste a déjà le vent en poupe ou pourrait s’appuyer sur des initiatives citoyennes. A partir des réussites de nos élu-e-s locaux-ales, nous pouvons démultiplier le nombre de territoires écologistes et convaincre que nous sommes prêts à assumer des responsabilités aux niveaux national et européen.
 
Nous avons une volonté : construire une écologie utopiste et réaliste. Nous proposons une méthode : la réinvention comme priorité et le « hacking » comme pratique de transformation de notre mouvement.
 
Si nous osons retrouver l’insolence, être nous-mêmes, porter haut le drapeau vert de l’espoir, l’écologie politique peut jouer son rôle historique : impulser l’émergence de nouveaux rapports entre les humains et avec la nature pour sauvegarder la possibilité même de la vie.

x

x

x

Les 740 premier-e-s signataires

Barseghian Jeanne Alsace, Dambach Danielle Alsace, Dietrich Régine Alsace, Dreysse Marie-Dominique Alsace, Fernique Jacques Alsace, Gaudin Bertrand Alsace, Nicolas Jean-Louis Alsace, Piquard Jean-Louis Alsace, Riebel Jean-Marc Alsace, Stenger Thomas Alsace, Werlen Jean Alsace, Balerdi Nicolas Aquitaine, Bernard Catherine Aquitaine, Bled Eurydice Aquitaine, Bussière Sophie Aquitaine, Camara Malick Aquitaine, Camino Frédéric Aquitaine, Cavalie Richard Aquitaine, Choplin Eloi Aquitaine, Combres Maryse Aquitaine, Coq François Aquitaine, Courville Catherine Aquitaine, Curvale Laure Aquitaine, De Marco Monique Aquitaine, Dembri Kamel Aquitaine, Dupouy Marie Claire Aquitaine, Dupouy Gérard Aquitaine, Dupuy Françoise Aquitaine, Etchegoin Martine Aquitaine, Fabre-Nadler Anne-Laure Aquitaine, Feuillas Lionel Aquitaine, Frel Lionel Aquitaine, Freyssinier Yves Aquitaine, Garcia Alain Aquitaine, Glorieux Philippe Aquitaine, Gomez Frédéric Aquitaine, Grenaille Alain Aquitaine, Grimaud Jean Aquitaine, Kamayenwode Narcisse Aquitaine, Labeyrie Sophie Aquitaine, Le Cam Basile Aquitaine, Le Gat Laura Aquitaine, Leiciagueçahar Alice Aquitaine, Lissar Jean Aquitaine, Lopez Jean Aquitaine, Minnaert Annick Aquitaine, Moebs Christine Aquitaine, Mounier Gaëlle Aquitaine, Neveu Dany Aquitaine, Persillon Yann Aquitaine, Piccioli Betty Aquitaine, Saubusse Stéphane Aquitaine, Subil Martine Aquitaine, Subil Michel Aquitaine, Thierry Nicolas Aquitaine, Viala Mélanie Aquitaine, Viskic Sophie Aquitaine, Alexandre Arnaud Auvergne, Auroi Danielle Auvergne, Babian-Lhermet Anne Auvergne, Bernard Aurore Auvergne, Bernardon Jean-Michel Auvergne, Bertrand Philippe Auvergne, Bonnet Nicolas Auvergne, Brisot Jean-Louis Auvergne, Buvat Philippe Auvergne, Chambeau Jean Auvergne, Couturier Claudine Auvergne, Daran Sylvie Auvergne, du Boisgueheneuc Angélique Auvergne, Fréchou Stéphane Auvergne, Gaboriau Chambeau Anne Marie Auvergne, Geoffriau Ariel Auvergne, Guérin André Auvergne, Laborie Mireille Auvergne, Le Gall Benoit Auvergne, Lhermet Hélène Auvergne, Massip Frechou Agnès Auvergne, Mercier Jacqueline Auvergne, Pegeon Jean-Baptiste Auvergne, Rimbault Claire Auvergne, Rousselet Emmanuel Auvergne, Sirvins Jean-Marie Auvergne, Soulier Michel Auvergne, Vignal Odile Auvergne, Vimont Guillaume Auvergne, Atteye Kader Bourgogne, Bernhard Carole Bourgogne, Bourgade Claude Bourgogne, Charriere Virginie Bourgogne, Devienne Gilles Bourgogne, Marcadier Catherine Bourgogne, Montagnon René Bourgogne, Réjasse Alexis Bourgogne, Roux André Bourgogne, Schmitt Philippe Bourgogne, Zambotto Jean Marc Bourgogne, Anne Patrick Bretagne, Bodeau-Livinec Pierre Bretagne, Bonnet François Bretagne, Bourquard Christine Bretagne, Carré Michel Bretagne, Chapellon Didier Bretagne, Danvert Aurelien Bretagne, Deleume Nicolas Bretagne, Desmares Claire Bretagne, Dorval Françoise Bretagne, Dubois Alain Bretagne, Gentilleau Christian Bretagne, Lajeanne William Bretagne, Le Bigot Daniel Bretagne, Le Boulicaut Jocelyne Bretagne, Le Clainche Evelyne Bretagne, Le Guillerm Laurence Bretagne, Le Tallec Michèle Bretagne, Louail René Bretagne, Lourmiere Edwige Bretagne, Nedellec Yves Bretagne, Pierson Pascal Bretagne, Prigent Christine Bretagne, Rovai Mathilde Bretagne, Barre Nachida Centre, Bource Jean-Louis Centre, Chotard Paul Centre, Doucet Franck Centre, Epineau Claude Centre, Girolami-Loudière Marie-Claire Centre, Jousset Maxime Centre, Plé Gérard Centre, Redois Philippe Centre, Cortial Nadine Champagne-Ardenne, Varney Patrick Champagne-Ardenne, Vervondel-Gaulguet Monique Champagne-Ardenne, Casalonga Toni (Antoine Marie) Corse, Guardiola Serge Corse, Sanchez Hélène Corse, Chalumeaux Marie Agnès Franche-Comté, Chupin Pierre Franche-Comté, Gonthier Nicolas Franche-Comté, Landry Martine Franche-Comté, Monnet Brigitte Franche-Comté, Morgen Éric Franche-Comté, Moyse Christophe Franche-Comté, Nouvellon Isabelle Franche-Comté, Peurière Gérard Franche-Comté, Poulin Anthony Franche-Comté, Presse Francoise Franche-Comté, Prudhomme Cécile Franche-Comté, Viprey Alexandra Franche-Comté, Viprey Nicolas Franche-Comté, de Arriba-Sellier Nathan Hors-de-France, Magne Janick Hors-de-France, Pomez Christophe Hors-de-France, Puisieux Kévin Hors-de-France, Roustan Yann Hors-de-France, Turbé Gael Hors-de-France, Aarsse Rodéric Ile-de-France, Aarsse Robert Ile-de-France, Abenza Pascal Ile-de-France, Acero Borbon LIbia Ile-de-France, Alibert Antoine Ile-de-France, Allain Axel Ile-de-France, Alvarez Daniel Ile-de-France, Annaig Antoine Ile-de-France, Anzieu Renaud Ile-de-France, Aparisi de Lannoy Tomas Ile-de-France, Audouin Laurent Ile-de-France, Auger Suzanne Ile-de-France, Ayout Emma Ile-de-France, Badina Frédéric Ile-de-France, Bady Marie-Hélène Ile-de-France, Bagarry Sandrine Ile-de-France, Baillon Jean-François Ile-de-France, Balage Léa Ile-de-France, Baldit Maxime Ile-de-France, Barigant Victoria Ile-de-France, Baritaud Isabelle Ile-de-France, Bastide Lauren Ile-de-France, Bayou Julien Ile-de-France, Bekkouche Ouassini Ile-de-France, Belabbas Mehdy Ile-de-France, Bellart Agnès Ile-de-France, Bellec Léa Ile-de-France, Belliard David Ile-de-France, Benbassa Esther Ile-de-France, Berthou Aurélien Ile-de-France, Bibas Benjamin Ile-de-France, Blibdeau Maxime Ile-de-France, Bock Michel Ile-de-France, Bossy Sophie Ile-de-France, Boucher Clément Ile-de-France, Boucher Julien Ile-de-France, Bouillot Michel Ile-de-France, Brabant Lucas Ile-de-France, Branchu Jean-Jacques Ile-de-France, Braud Aurélien Ile-de-France, Breuiller Daniel Ile-de-France, Briens Simon Ile-de-France, Brueder Joséphine Ile-de-France, Brueder Magali Ile-de-France, Brugeaud Isabelle Ile-de-France, Brunet Marc Ile-de-France, Callonnec Gael Ile-de-France, Calmet Marine Ile-de-France, Candelier Catherine Ile-de-France, Caporal Chrysis Ile-de-France, Caron Gilberte Ile-de-France, Carré Dominique Ile-de-France, Carsel Maxime Ile-de-France, Chademony Danièle Ile-de-France, Charrier Laetitia Ile-de-France, Charrieres Jeanne Ile-de-France, Chebab Meriem Ile-de-France, Clodic-Tanguy Flora Ile-de-France, Cohen Jérôme Ile-de-France, Constantini Gaëlle Ile-de-France, Contassot Yves Ile-de-France, Contrastin Ginette Ile-de-France, Conza Elya Ile-de-France, Coquelin Eric Ile-de-France, Crespin Philippe Ile-de-France, Da Lage Jean-Luc Ile-de-France, Damiens Keri-Ann Ile-de-France, Darriau Valérie Ile-de-France, Dassonneville Louis Ile-de-France, de Broca Domi Ile-de-France, de Pablo Carmelina Ile-de-France, de Rugy Anne Ile-de-France, del Papa Marialaura Ile-de-France, Delanoë Gaspard Ile-de-France, Delaveau Françoise Ile-de-France, Delpeyrou Didier Ile-de-France, Denis Frédérique Ile-de-France, Denis Guillaume Ile-de-France, Denys Thierry Ile-de-France, Déo Anne Ile-de-France, Deschamps Arnaud Ile-de-France, Desriaux François Ile-de-France, Di Giusto Marco Ile-de-France, Digard Marie-Pierre Ile-de-France, Djabali Farid Ile-de-France, Dolleans Therry Ile-de-France, Doré Sarah Ile-de-France, Doumandji Pierre Nadir Ile-de-France, du Peloux Valéry Ile-de-France, Duchene Chantal Ile-de-France, Dudignac Charlotte Ile-de-France, Duflot Cécile Ile-de-France, Dumesnil Jean-Luc Ile-de-France, Dumont Jérémy Ile-de-France, Durand Guillaume Ile-de-France, Dusautoy Hugues Ile-de-France, Dussart Julien Ile-de-France, Espargilière Juliette Ile-de-France, Estroumsa Léon Ile-de-France, Fonmarty Kathleen Ile-de-France, Fortier- Kriegel Anne Ile-de-France, Fouilland Didier Ile-de-France, François Bastien Ile-de-France, Gabbanelli Fabienne Ile-de-France, Gambier Jean-Michel Ile-de-France, Garel Sylvain Ile-de-France, Gau David Ile-de-France, Geffroy Marie Ile-de-France, Gibert-Sander Philippe Ile-de-France, Girault Sylvain Ile-de-France, Gondolo Françoise Ile-de-France, Goux Jean-Pierre Ile-de-France, Grandpeix Suzanne Ile-de-France, Grosbois Nadège Ile-de-France, Grossemy Laetitia Ile-de-France, Grover Claire Ile-de-France, Gruber Antoine Ile-de-France, Guerrien Frederic Ile-de-France, Guerrien Melisa Ile-de-France, Guhl Antoinette Ile-de-France, Guibaudet Maxime Ile-de-France, Guillemain Sophie Ile-de-France, Gwenael Richard Ile-de-France, Hennemann Théo Ile-de-France, Herrati Nadine Ile-de-France, Huleux Jacques Ile-de-France, Huleux Agnès Ile-de-France, Imbard Maurice Ile-de-France, Jabot Adèle Ile-de-France, Japhet Pierre Ile-de-France, Jaquemet Thomas Ile-de-France, Jourdain Pierre-Yves Ile-de-France, Jumeaux Wandrille Ile-de-France, Kalousdian Olivier Ile-de-France, Karrer Maryse Ile-de-France, Katz Pablo Ile-de-France, Keramane Nabila Ile-de-France, Kergastel Norbert Ile-de-France, Lambert Robin Ile-de-France, Lanco Patrice Ile-de-France, Lascoux Patrick Ile-de-France, Launay Nathalie Ile-de-France, Laurent Vincent Ile-de-France, Le Souffaché Laurence Ile-de-France, Leclerc-Bruant Marie Ile-de-France, Leclercq Séverine Ile-de-France, Lefebvre Claire Ile-de-France, Lefort Julie Ile-de-France, Lejeune Pascale Ile-de-France, Leleux Anaïs Ile-de-France, Macabeth Dominique Ile-de-France, Madeline Vincent Ile-de-France, Mahé Ewen Ile-de-France, Maïsano Mathilde Ile-de-France, Mallangeau Samuel Ile-de-France, Mallet Jean Ile-de-France, Mandil François Ile-de-France, Manfredi Eric Ile-de-France, Masson Thierry Ile-de-France, Mata Jean Ile-de-France, Mathé Arnaud Ile-de-France, Mathieu Sébastien Ile-de-France, Mechat Said Ile-de-France, Mendy Stanislas Ile-de-France, Messier Maxime Ile-de-France, Métairie Christian Ile-de-France, Meunier Emile Ile-de-France, Michel Agnes Ile-de-France, Minarik Annie Ile-de-France, Minnaert Pierre Ile-de-France, Miramont Yves Ile-de-France, Monange Benoit Ile-de-France, Monod Claire Ile-de-France, Mordos Anne-Karin Ile-de-France, Nahapetian Naïri Ile-de-France, Narbonne Michel Ile-de-France, Naviaux Catherine Ile-de-France, Niaudet Grégoire Ile-de-France, Nidam Nadia Ile-de-France, Nieto Bérénice Ile-de-France, Nieto Philippe Ile-de-France, Oberrieder Gilles Ile-de-France, Pannier Agnès Ile-de-France, Paradis Myriam Ile-de-France, Pelhuche Antoine Ile-de-France, Philippon Guy Ile-de-France, Picard Jacques Ile-de-France, Pierre-Marie Emmanuelle Ile-de-France, Pinto Henrique Ile-de-France, Pio Régis Ile-de-France, Planque Olivier Ile-de-France, Poilane Emmanuel Ile-de-France, Poirié Jérôme Ile-de-France, Poirier Brigitte Ile-de-France, Poujade Lacan Jérôme Ile-de-France, Poulin Alexis Ile-de-France, Pousséo Mathilde Ile-de-France, Prat Stephane Ile-de-France, Prins Gap Ile-de-France, Quignon Marjorie Ile-de-France, Quilliard Simon Ile-de-France, Ransay Christiane Ile-de-France, Ransay Julien Ile-de-France, Reinier Sébastien Ile-de-France, Reyes Seti Ile-de-France, Richard Gwenaël Ile-de-France, Rimbert J-Francis Ile-de-France, Riollet Benjamin Ile-de-France, Robin Valerie Ile-de-France, Roger Elisabeth Ile-de-France, Roy Paulin Ile-de-France, Rufet Corinne Ile-de-France, Saint Bris Eloi Ile-de-France, Sampaio Gabriel Ile-de-France, Saumier Adrien Ile-de-France, Sauvage Samuel Ile-de-France, Sauvage Josette Ile-de-France, Schumann Gerold Ile-de-France, Sebaihi Sabrina Ile-de-France, Serne Pierre Ile-de-France, Sofi Mostefa Ile-de-France, Souben Jean-Yves Ile-de-France, Souben Tania Ile-de-France, Souben Bénédicte Ile-de-France, Soulary Charlotte Ile-de-France, Spanu Bénédicte Ile-de-France, Steinberg Frédéric Ile-de-France, Szulzynger Olivier Ile-de-France, Taieb Julien Ile-de-France, Taupin Laurent Ile-de-France, Tonarelli Myriam Ile-de-France, Tournoux Claire Ile-de-France, Toussaint Marie Ile-de-France, Tubiana Alain Ile-de-France, Vacher Pascal Ile-de-France, Vasa Léa Ile-de-France, Verger Jerome Ile-de-France, Verreaux Jean-Luc Ile-de-France, Vesvre Pascal Ile-de-France, Vincent Arthur Ile-de-France, Votier Virginie Ile-de-France, Weisselberg Stéphane Ile-de-France, Whitney Anthony P. Ile-de-France, Zavallone Romain Ile-de-France, Baco Camille Languedoc-Roussillon, Beaufort Carole Languedoc-Roussillon, Beaugier Sandra Languedoc-Roussillon, Beaugier Jean-Thomas Languedoc-Roussillon, Bezzouh Fadila Languedoc-Roussillon, Blase Montbroussous Francine Languedoc-Roussillon, Blazin Janine Languedoc-Roussillon, Boisseau Eric Languedoc-Roussillon, Bourguet Zina Languedoc-Roussillon, Bourguet Daniel Languedoc-Roussillon, Bourguet Cécile Languedoc-Roussillon, Bousquet Christian Languedoc-Roussillon, Brudieux Jean-Pierre Languedoc-Roussillon, Bruwier Jérôme Languedoc-Roussillon, Cendrier Sandrine Languedoc-Roussillon, Codognes Jean Languedoc-Roussillon, Coisne Bertrand Languedoc-Roussillon, Comps Michèle Languedoc-Roussillon, Dumazer Christophe Languedoc-Roussillon, Dupont Laurent Languedoc-Roussillon, Forbin Pascal Languedoc-Roussillon, Fraiche Ghislaine Languedoc-Roussillon, Gas Christine Languedoc-Roussillon, Gelly Candice Languedoc-Roussillon, Genolher Aurélie Languedoc-Roussillon, Gichuki Myriam Languedoc-Roussillon, Gimenez Ruben Languedoc-Roussillon, Glaude Nathalie Languedoc-Roussillon, Gres Simone Languedoc-Roussillon, Gres Fabrice Languedoc-Roussillon, Hardy Pierre Languedoc-Roussillon, Harraga Abdelhak Languedoc-Roussillon, Houben Saskia Languedoc-Roussillon, Jannekeyn SIibylle Languedoc-Roussillon, Lambert Sébastien Languedoc-Roussillon, Langevine Agnès Languedoc-Roussillon, Lannes Patrick Languedoc-Roussillon, Laurent Olivier Languedoc-Roussillon, Le Flem Linda Languedoc-Roussillon, Lentheric Michel Languedoc-Roussillon, Llenas Gilles Languedoc-Roussillon, Panray Artee Languedoc-Roussillon, Pieropan Isabelle Languedoc-Roussillon, Pinnisi Stella Languedoc-Roussillon, Pollock Jonathan Languedoc-Roussillon, Portes Jacques Languedoc-Roussillon, Rabinovici Sylvie Languedoc-Roussillon, Raggiotto Angelina Languedoc-Roussillon, Ricard Marie Languedoc-Roussillon, Roumégas Jean louis Languedoc-Roussillon, Sanchez Raphael Noel Languedoc-Roussillon, Schellhorn Marie Languedoc-Roussillon, Serot-Chaibi Monique Languedoc-Roussillon, Silice Stéphane Erkan Languedoc-Roussillon, Tan-Ham Louise Languedoc-Roussillon, Tardy Christophe Languedoc-Roussillon, Vernhes Pierre Languedoc-Roussillon, Zloch Assié Julien Languedoc-Roussillon, Bourguignon Jean Limousin, Freygefond Daniel Limousin, Gougis Bernard Limousin, Mandonnaud Paul Limousin, Martinie Denis Limousin, Normand Dominique Limousin, Pagès Jean-Louis Limousin, Agopiantz Mikaël Lorraine, Barba Stephane Lorraine, Beller Solène Lorraine, Berlemont Eric Lorraine, Bilot Gilles Lorraine, Cerka Savana Lorraine, Didier Pascal Lorraine, Didier Paul Lorraine, Donati Manu Patrice Lorraine, Dray Yves Lorraine, Feller Chantal Lorraine, Foinont Philippe Lorraine, Gallusser Baptiste Lorraine, Gorius Célia Lorraine, Harau Guy Lorraine, Herbuvaux Vincent Lorraine, Houchard Marie-Neige Lorraine, L'Heureux Christine Lorraine, Lamaze Florence Lorraine, Legendre Bernard Lorraine, Parachini Elisabeth Lorraine, Parodi Julian Lorraine, Patel Rudy Lorraine, Picard Claudie Lorraine, Poirel Damien Lorraine, Ribeiro Manuela Lorraine, Romani Eliane Lorraine, Schreiner Danielle Lorraine, Sorlin Arthur Lorraine, Brozio Brigitte Maria Midi-Pyrénées, Carrat Yves Midi-Pyrénées, Carrié Yves Midi-Pyrénées, Chartier Patrick Midi-Pyrénées, Cros Guillaume Midi-Pyrénées, Ebbesen-Goudin Mathieu Midi-Pyrénées, Escoudé Nelly Midi-Pyrénées, Fréchou Nicole Midi-Pyrénées, Godec Régis Midi-Pyrénées, Jeandel Catherine Midi-Pyrénées, Kowalczyk David Midi-Pyrénées, Manuel Catherine Midi-Pyrénées, Massip Jérôme Midi-Pyrénées, Maurice Antoine Midi-Pyrénées, Miermont Marie-Helene Midi-Pyrénées, Pagnoux Romain Midi-Pyrénées, Persico Simon Midi-Pyrénées, Poupounot Bertrand Midi-Pyrénées, Pragnere Pascal Midi-Pyrénées, Seigle-Vatte Marie-Cécile Midi-Pyrénées, Valadier Jean-Charles Midi-Pyrénées, Vialard Colette Midi-Pyrénées, Vinet Véronique Midi-Pyrénées, Amouz Mouloud Nord-Pas-de-Calais, Ben Haida Abdeladim Nord-Pas-de-Calais, Bernard Marie Noelle Nord-Pas-de-Calais, Boone Catherine Nord-Pas-de-Calais, Bourgeois Catherine Nord-Pas-de-Calais, Brabant Marie Eve Nord-Pas-de-Calais, Brunebarbe Jean Claude Nord-Pas-de-Calais, Buhagiar Denis Nord-Pas-de-Calais, Buyle Léo Nord-Pas-de-Calais, Carlier Christian Nord-Pas-de-Calais, Carlier Marie-Paule Nord-Pas-de-Calais, Caron Erwyn Nord-Pas-de-Calais, Cau Myriam Nord-Pas-de-Calais, Chiers Stéphane Nord-Pas-de-Calais, Cléton Thierry Nord-Pas-de-Calais, Compère Daniel Nord-Pas-de-Calais, Cuvelier Marielle Nord-Pas-de-Calais, Daleux Lise Nord-Pas-de-Calais, Damiens-Briois Annick Nord-Pas-de-Calais, Dautricourt Dominique Nord-Pas-de-Calais, Deneuville Thierry Nord-Pas-de-Calais, Descamps Olivier Nord-Pas-de-Calais, Dhelin Vincent Nord-Pas-de-Calais, Dufresne Jean-Claude Nord-Pas-de-Calais, Ecuyer Anne Nord-Pas-de-Calais, Findinier Didier Nord-Pas-de-Calais, Germes Philippe Nord-Pas-de-Calais, Gest Alex Nord-Pas-de-Calais, Gest Francis Nord-Pas-de-Calais, Grard Roger Nord-Pas-de-Calais, Hannebique Guy Nord-Pas-de-Calais, Januel Pierre Nord-Pas-de-Calais, Joniaux Sylvie Nord-Pas-de-Calais, Kebbas Vanessa Nord-Pas-de-Calais, Koujane Brahim Nord-Pas-de-Calais, Kozlowski Thérèse Nord-Pas-de-Calais, Lazaoui Christian Nord-Pas-de-Calais, Lebon Tim Nord-Pas-de-Calais, Lecaille Janine Nord-Pas-de-Calais, Lecaille Raymond Nord-Pas-de-Calais, Lopes Paulo-Serge Nord-Pas-de-Calais, Oufqir Jamel Nord-Pas-de-Calais, Pavy Arnaud Nord-Pas-de-Calais, Pourcel Freddy Nord-Pas-de-Calais, Rouanet Christian Nord-Pas-de-Calais, Sbai Majdouline Nord-Pas-de-Calais, Scavennec Céline Nord-Pas-de-Calais, Théry Audrey Nord-Pas-de-Calais, Tiers Geneviève Nord-Pas-de-Calais, Tondelier Marine Nord-Pas-de-Calais, Vantroys Alain Nord-Pas-de-Calais, Wojcieszak Julien Nord-Pas-de-Calais, Amiel Caroline Normandie, Bérégovoy Véronique Normandie, Bérégovoy Jean-Michel Normandie, Blanc Jonathan Normandie, Bobot Jean-luc Normandie, Bonay Patrice Normandie, Bureau Anna Normandie, Carret Anne Normandie, Corblet Aznar Sibylle Normandie, Cormand David Normandie, Cousin Guillaume Normandie, Cousin Lysiane Normandie, Cussigh Laurent Normandie, Deck Alexis Normandie, Devin Yann Normandie, Duriez Dominique Normandie, Eudier Pascal Normandie, Euzenat Gilles Normandie, Fraudin Gilles Normandie, Gonet Pascal Normandie, Goode Catherine Normandie, Jeanne Serge Normandie, Lamarque Maxime Normandie, Lancry Jean Pierre Normandie, Landormi Josephine Normandie, Langlois Jean-Baptiste Normandie, Lefebvre Dominique Normandie, Lesconnec Françoise Normandie, Maheu-Vaillant Elisabeth Normandie, Marin Axel Normandie, Martot Stephane Normandie, Monnier Brigitte Normandie, Morisse Stéphane Normandie, Rigaud Pascal Normandie, Robert Isabelle Normandie, Sanchez Laetitia Normandie, Siby Salif Normandie, Thorez Jean-Paul Normandie, Tifine Antoine Normandie, Weisz Frederic Normandie, Bazin Fabrice Pays-de-la-Loire, Beaumert François Pays-de-la-Loire, Bély Marie-Aline Pays-de-la-Loire, Braud Alexis Pays-de-la-Loire, Braud Jean-Michel Pays-de-la-Loire, Carre Yves Pays-de-la-Loire, Dufresne Christian Pays-de-la-Loire, Guy Samuel Pays-de-la-Loire, Laveau Romain Pays-de-la-Loire, Michel Pierre Pays-de-la-Loire, Moulin-Brillant Daniel Pays-de-la-Loire, Raveneau Daphné Pays-de-la-Loire, Romi Raphael Pays-de-la-Loire, Sévère Isabelle Pays-de-la-Loire, Trichet-Allaire Sarah Pays-de-la-Loire, Trichet-Allaire Dominique Pays-de-la-Loire, Magnier Stéphane Picardie, Bealu Norbert Poitou-Charentes, Bossy Arlette Poitou-Charentes, Breuil Vivienne Poitou-Charentes, Coupeau Didier Poitou-Charentes, Guillon Sébastien Poitou-Charentes, Johnson Monique Poitou-Charentes, Joubert Madeleine Poitou-Charentes, Jourdain Bernard Poitou-Charentes, Lartige Jean-Pierre Poitou-Charentes, Maheu Colin Poitou-Charentes, Monange Maite Poitou-Charentes, Nocquet Chantal Poitou-Charentes, Réau Laurence Poitou-Charentes, Richer Alain Poitou-Charentes, Soubeste Jean Marc Poitou-Charentes, Steinkrietzer Dominique Poitou-Charentes, Thomas Dominique Poitou-Charentes, Baud Thierrry Provence-Alpes-Côte d'Azur, Cainaud Marie Hélène Provence-Alpes-Côte d'Azur, Camard Sophie Provence-Alpes-Côte d'Azur, Challande Théo Provence-Alpes-Côte d'Azur, Charriau Colette Provence-Alpes-Côte d'Azur, Coppey Stephane Provence-Alpes-Côte d'Azur, Costé François Provence-Alpes-Côte d'Azur, Delhaye Annick Provence-Alpes-Côte d'Azur, Derbez Bernard Provence-Alpes-Côte d'Azur, Duval Jord Provence-Alpes-Côte d'Azur, Ella Ebang Nathalie Provence-Alpes-Côte d'Azur, Fauveau Dominique Provence-Alpes-Côte d'Azur, Felizia Jean-Laurent Provence-Alpes-Côte d'Azur, Gleizes Jean-Maris Provence-Alpes-Côte d'Azur, Hispa Dorian Provence-Alpes-Côte d'Azur, Leclercq Jean Provence-Alpes-Côte d'Azur, Lefevre Laurent Provence-Alpes-Côte d'Azur, Lejeune Nina Provence-Alpes-Côte d'Azur, Olivier Sébastien Provence-Alpes-Côte d'Azur, Petit Jean Yves Provence-Alpes-Côte d'Azur, Sendra Marc Provence-Alpes-Côte d'Azur, Varin Jean-Paul Provence-Alpes-Côte d'Azur, Veluire Anne-Claire Provence-Alpes-Côte d'Azur, Vuillermoz Michel Provence-Alpes-Côte d'Azur, Belveyre Boris Réunion, Blasco Joachim Réunion, Bouju-Clémente Sophie Réunion, Clémente Michel Erasmo Réunion, Coudriet Benjamin Réunion, Cousin Mélissa Réunion, Dumartin Jean-François Réunion, Erpeldinger Jean Réunion, Le Bourvellec Michelle Réunion, Marchau Jean-Pierre Réunion, Moyac Charles Réunion, Payet Geneviève Réunion, Spitz-Nafa Nila Réunion, Spitz-Nafa Gilbert Réunion, Sudnikowicz Christiane Réunion, Tagliaferri Jean-Marc Réunion, Trombetta Aurélie Réunion, Aou Karim Rhône-Alpes, Barbasso Alain Rhône-Alpes, Baume-De-Brosse Emeline Rhône-Alpes, Bernard Bruno Rhône-Alpes, Bertrand Olivier Rhône-Alpes, Boileau Maryvonne Rhône-Alpes, Bony Catherine Rhône-Alpes, Brunel Vieira Vinciane Rhône-Alpes, Chastagner Thierry Rhône-Alpes, Chirat Pascal Rhône-Alpes, Cosson Monique Rhône-Alpes, Cressens Benoît Rhône-Alpes, Cucarollo Jérôme Rhône-Alpes, Cutuil Thomas Rhône-Alpes, Durieux Yves Rhône-Alpes, Ealet Brigitte Rhône-Alpes, Fanton Marie Franceline Rhône-Alpes, Flandrin Thoniel Christian Rhône-Alpes, Fornito Victor Rhône-Alpes, Guivarc'h Dominique Rhône-Alpes, Jacquy Georges Rhône-Alpes, Jagorel Michel Rhône-Alpes, Jasserand Laurence Rhône-Alpes, Karakiprik Ali Rhône-Alpes, Kohlhaas Jean-Charles Rhône-Alpes, Ladous Denis Rhône-Alpes, Lagarde Caroline Rhône-Alpes, Lheureux Lucille Rhône-Alpes, Meirieu Philippe Rhône-Alpes, Mériaux Pierre Rhône-Alpes, Minnaert Jacques Rhône-Alpes, Mongaburu Yann Rhône-Alpes, Morland Vincent Rhône-Alpes, Navarro Jean Rhône-Alpes, Odiard Patrick Rhône-Alpes, Persico Danielle Rhône-Alpes, Poirier Christophe Rhône-Alpes, Ray Jean-Claude Rhône-Alpes, Reux Nadine Rhône-Alpes, Roumain Guillemette Rhône-Alpes, Roustan Gilles Rhône-Alpes, Tain Daniel Rhône-Alpes, Tete Etienne Rhône-Alpes, Thévenieau François Rhône-Alpes, Trocme Benjamin Rhône-Alpes, Vessiller Béatrice Rhône-Alpes, Vincent Corentin Rhône-Alpes, Weiler Marc Rhône-Alpes, Zielinski Nicolas Rhône-Alpes, Astorg François Savoie, Bouchet JJ Savoie, Declippeleir Francoise Savoie, Tremblay Jeannie Savoie...

JE SIGNE RÉINVENTER HORIZON 2025 L’ÉCOLOGIE EN COMMUN

Nos candidat-es au Bureau Exécutif

Image envoyée

David Cormand

Je propose avec toutes celles et ceux qui le souhaitent de porter la réinvention d’un mouvement écologiste qui s’assume comme une force politique à vocation majoritaire. Il nous revient d’ouvrir un nouveau cycle pour l’écologie politique en France. Dans le contexte de décomposition du paysage politique la responsabilité des écologistes est majeure. Les enjeux que nous pointons depuis des décennies de façon très minori- taire explosent au grand jour. Je suis can- didat pour être le secrétaire national de cette réinvention au sein d’un BE au travail collégial.
Image envoyée

Marie Toussaint

Pur produit associatif, j’ai grandi dans la lutte contre l’exclusion, pour la justice sociale et environnementale. Ancienne secrétaire fédérale des Jeunes écologistes, je suis investie aux niveaux européen et international afin de créer par le bas les conditions d’une révolution écologiste. C’est cette construction ancrée dans la justice climatique que j’aimerais porter au sein du BE
Image envoyée

Julien Bayou

Un nouveau cycle s’ouvre pour l’écologie politique, lourd de menaces mais également enthousiasmant car il peut être celui qui voit l’écologie politique devenir majoritaire. Je suis candidat au porte-parolat pour porter cette ligne. Réinventons le récit que nous construisons collectivement pour faire vivre notre projet et donner envie de s’engager concrètement. Innover dans la pratique de notre mouvement via la commission de réinvention que nous proposons
Image envoyée

Marine Tondelier

La réinvention d’EELV sera au centre du prochain mandat, je compte bien y prendre toute ma part en équipe. Je suis partante pour coordonner la communication du mouvement afin que la parole écologiste soit mieux mise en valeur et plus accessible. Je serai disponible pour organiser les Journées d’été qui sont une respiration importante
Image envoyée

Bruno Bernard

Grâce à une grande expérience des questions électorales et de la négociation, une pratique du travail collectif et de la recherche de consensus, je pense pouvoir redonner confiance à toutes les sensibilités du mouvement pour la préparation des prochaines échéances, en particulier les désignations des candidats aux élections législatives. Mes compétences en gestion, management et finances pourront également rendre service
Image envoyée

Michèle Le Tallec

Les solutions que nous préconisons sont les bonnes et sont accueillies favora- blement, je le constate tous les jours dans ma cité malouine confrontée aux effets du dérèglement climatique. Pour que nous puissions les porter haut et fort il nous faut de la fermeté, d’âme et de langage, de l’unité, de l’ouverture. Il nous faut être rassemblés, clairs et irréprochables
Image envoyée

Nicolas Thierry

Nous devons mobiliser notre énergie pour retrouver une voix forte sur les questions environnementales. Cet objectif sera atteint à condition d’ali- menter le débat politique autour de nous en propositions nouvelles. Le lien avec les acteurs environnementaux est fondamental. Au regard de mon engagement environnementaliste et de mon mandat électif je souhaiterais assurer ce rôle de passerelle au sein du BE
Image envoyée

Claire Desmares

J’aimerais travailler à la diffusion de notre socle idéologique résultat du travail des Commissions et du Conseil Fédéral. Pour progresser collectivement cela passe par l’édition de supports de synthèse, la formation des militant-es et cadres, une place importante à l’innovation sociale et une présence sur le terrain
Image envoyée

Vincent Herbuvaux

L’objectif est de stabiliser nos implantations locales et régionales, d’aller vers une massification du mouvement et une meilleure im- plantation dans la société. J’oriente- rai mon action vers la formation et l’accueil des nouveaux/elles venus/ es et au développement de grandes campagnes
Image envoyée

Claire Monod

Dans ce mandat de transfor- mation, nous avons besoin de détermination et de bienveil- lance pour évoluer collective- ment et donner une image at- trayante de l’écologie politique contemporaine. Pour s’ouvrir et fédérer largement, je propose d’initier le renouvellement des pratiques et outils de dialogue et contribuer activement à la Commission de réinvention
Image envoyée

Alexis Braud

Je propose de participer à la mise en œuvre de ce nouvel élan que nous souhaitons toutes et tous donner à notre mouvement, à le faire avec les yeux grands ouverts sur le monde politique qui bouge autour de nous. Nous avons trop souffert d’attendre que les autres se rendent compte que nous avions raison, nous devons nous remettre à inventer et à prendre des risques.
Image envoyée

Cécile Prudhomme

Les réponses écologistes appa- raissent de plus en plus pertinentes aux yeux de nos concitoyens mais cette urgence ne suffit pas à convaincre la majorité. Je suis atta- chée à ce que nos idées deviennent populaires et accessibles à toutes et tous, que l’on puisse être enten- dus par le plus grand nombre, sans stigmatisation ni condescendance. Nous pouvons développer des outils et des compétences en ce sens.
Image envoyée

Jean-Luc Dumesnil

Je compte m’investir en me mettant à la disposition du parti comme je l’ai toujours fait, dans un esprit d’ouver- ture et de rassemblement. Fort de mon expérience de SR, je ne ménage pas ma peine dans cette aventure collective. Vous pouvez compter sur mon intégrité, mon énergie et ma fidélité
Image envoyée

Sophie Camard

Montrons que l’écono- mie c’est de l’écologie, que l’environnement et le social marchent ensemble ! J’apporte mon expérience d’économiste, d’élue en PACA. Pour une écologie de la transformation, pour changer l’Europe, sa finance et ses institutions, je veux relayer DIEM25.
Image envoyée

Philippe Meirieu

Pour un mouvement capable de fédérer toutes les solidarités qui émergent, leur donner une pers- pective commune, convaincre les citoyens/nes de ce pays. Un parti d’autant plus ouvert qu’il est clair et ferme sur ses fondamen- taux, avec un BE solide et soli- daire, à l’écoute des militants/ es sur le terrain et une parole publique qui redonne de l’espoir

Soutiens

Questions / Réponses


1 QUI PORTE
LE TEXTE ?

Les personnes à l’origine de ce texte viennent d’horizons différents et n’avaient pas soutenu les mêmes motions d’orientation lors de précédents congrès. Si certain-e-s
de nos candidat-e-s au Bureau Exécutif (BE) viennent de la motion Love (Julien Bayou, Marie Toussaint, Vincent Herbuvaux, Cécile Prudhomme), de la motion Déterminé- e-s (Michèle Le Tallec), ou de la motion Cap écolo (David Cormand, Marine Tondelier, Bruno Bernard, Claire Monod, Philippe Meirieu), d’autres avaient signé une motion en- core différente voire aucun texte. Ils ont le sentiment qu’il est possible et souhaitable de travailler ensemble à relever le mouvement. Depuis plusieurs mois déjà ils s’opposaient à la ligne politique de l’ancienne Secrétaire nationale.

2 QUEL EST LE PREMIER OB- JECTIF QUE NOUS VISONS ?

Notre objectif est que le parti et l’écologie politique recon- quièrent une image positive dans l’espace public et média-tique avec une parole claire, cohérente, apaisée en phase avec tous ceux qui inventent déjà le monde de demain. La réalisation de cet objectif passe par une réinvention du parti et une stratégie à moyen et long terme (ambition 2020-2021 dans les territoires) pour mettre l’écologie au cœur des débats politiques et d’une possible recomposi- tion politique après 2017.

3 POURQUOI RECONDUIRE LE SECRÉTAIRE NATIONAL ACTUEL ?

Nos statuts relient le vote des motions et la constitution du Bureau Exécutif (BE). Dans la période actuelle, nous pensons que nous avons besoin de collégialité, de stabilité et d’apaisement. David Cormand, Secrétaire national « par intérim », porte un discours à la fois radical et apaisé, cen- tré sur le projet écologiste dans ses différentes dimensions environnementale et sociale. Il nous semble important de ne pas « couper les têtes » comme nous avons la réputa- tion de le faire et de confirmer David dans ses fonctions pour renforcer notre parole publique. Surtout, nous défen- dons une direction plurielle et collégiale qui porte dans les médias des positions collectivement élaborées.

4 QUELLE ÉQUIPE POUR LE FUTUR BUREAU EXÉCUTIF?

Les candidat-e-s au BE que nous présentons sont divers par leur expérience politique. Plusieurs ont déjà été membres du Bureau Exécutif d’EELV récemment (David Cormand, Marine Tondelier, Julien Bayou) ou précédemment (Alexis Braud, Jean-Luc Dumesnil) alors que d’autres y siègeraient pour la première fois (Marie Toussaint, Bruno Bernard, Michèle Le Tallec, Nicolas Thierry, Claire Desmares, Vincent Herbuvaux, Claire Monod, Cécile Prudhomme, Sophie Camard, Philippe Meirieu). Ils le sont aussi par leurs com- pétences (Europe, finances, agroécologie, etc.), leur région d’origine et leurs formes d’engagement. Tou-te-s sont déterminé-e-s à travailler de façon collégiale et suivie tout au long du mandat.

5 POURQUOI « RÉINVENTER » EELV ?

Nous voulons un parti écologiste à énergie positive !
Le parti écologiste, par ses dysfonctionnements n’est pas à l’image de la transformation que nous voulons pour la société. Le prochain mandat doit être celui de la réinven- tion : partir d’un diagnostic pour modifier nos manières de faire et améliorer le faire-ensemble (débats, production de consensus, formation des adhérent-e-s, gestion des diver- gences, choix et désignation des candidat-e-s, etc.).
C’est pourquoi nous proposons une Commission de
Réinvention qui fasse rapidement un état des lieux et des propositions pour transformer notre parti en mou- vement-réseau du 21ème siècle. Cette commission com- prendra moitié de membres non-encartés : intellectuels, militants de la démocratie de demain, chercheurs, acteurs de la transformation écologique qui travaillent depuis des années à de nouvelles formes d’engagement politique. Elle devra animer le débat, susciter rencontres et propositions et ses recommandations seront soumises à validation des adhérents avant la fin 2016.

6 «HACKER»EELV ÇA SIGNIFIE QUOI ?

« Hacker EELV » c’est repenser nos pratiques militantes pour permettre à chaque adhérent-e, coopérateur ou sympathisant-e de se réapproprier le mouvement écolo- giste. La révolution numérique et les nouvelles pratiques démocratiques ouvrent de nombreux moyens de refonder la politique. Nous souhaitons faire de notre mouvement un laboratoire d’expérimentation politique, favoriser la co- élaboration de propositions et le dialogue entre citoyens,militants et élus, s’appuyer sur la créativité individuelle et sa mise en commun, partager les ressources. C’est aussi faire avec les défricheurs de demain et mettre l’actionlocale, les mobilisations et les projets au cœur de notre mouvement. En somme, remettre les idées sur la place publique pour rompre avec l’épuisement démocratique nédes promesses jamais tenues. Laissons-nous transformer par celles et ceux qui transforment déjà le monde et lapolitique !

7 REGARDER AVEC INTÉRÊT LA PRIMAIRE DE LA GAUCHE ET DES ÉCOLOGISTES, EST-CE SOUTENIR LA DÉMARCHE ?

Nous ne soutenons pas la Primaire de la gauche et des écologistes, beaucoup au sein de notre motion y sont opposé-e-s et nous savons que son avenir est fragile voirecompromis. Mais nous regardons la démarche avec intérêt car elle associe politiques et non politiques et anime un débat de fond sur les propositions que pourrait porter unprojet politique de changement. Il serait dommage de se couper d’initiateurs très proches de nous. Mais notre pré- férence va à une candidature qui porte clairement le projet écologiste.

8 QUELLE STRATÉGIE POUR LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017 ?

Nous considérons que l’orientation du gouvernement et le contexte politique actuel (défaite très probable de lagauche en 2017) rendent toute perspective d’accord avec le PS pour les législatives impossible. Cela ne signifie paspour autant changement d’alliances électorales : l’écologie doit s’affirmer comme un projet différent qui ne se dissoutni dans le PS, ni dans la gauche ou dans la gauche de la gauche, et évidemment pas dans la droite.
C’est l’indépendance qui nous donnera de la crédibilité
et permettra de redonner espoir à celles et ceux qui ont déserté les urnes. C’est grâce à elle, à terme, que nous construirons des majorités où l’on pèse.

9 QUELLE EST NOTRE PRIORITÉ STRATÉGIQUE ?

Notre priorité stratégique à moyen et long terme prévoit d’anticiper la possible recomposition du paysage poli- tique, de renforcer durablement notre maillage territorial,de relayer tous les mouvements et actions qui portent le changement écologique, enfin de s’appuyer sur nos expériences locales et régionales et nos succès. Au niveau local, les majorités dans lesquelles les écologistes ont pu agir sur les politiques publiques sont nombreuses et notre ambition est de diriger davantage d’exécutifs pour mettreen œuvre le projet écologique. Nous souhaitons faire des prochaines échéances locales notre priorité politique ettravailler en amont du cycle de 2020-2021 pour cibler les territoires prioritaires en articulant implantation politique locale et préparation des élections.

10 QUELLESPROPOSITIONS POUR CROIRE ENCORE À L’EUROPE ?

L’Europe fait face à un double défi, celui de sa légitima- tion démocratique et celui de l’orientation qu’elle voudrabien se donner. Nous pensons qu’il est encore possible de construire pour l’Europe un projet ambitieux de refon- dation profonde. Comment ? En travaillant avec notre famille européenne et toutes celles et tous ceux qui pro- posent de redonner sens et contenu au projet européen, notamment DIEM25 -mouvement de reconquête et dedémocratisation de l’Europe initié par Yanis Varoufakis. Mais aussi en se montrant ambitieux pour la préparation des élections européennes de 2019 en plaçant au cœur de nos propositions la révision des traités pour un projetprofondément démocratique misant sur la transition écologique.

Contactez nous

Contacter la motion RÉINVENTER Horizon 2025 - L’écologie en commun